Nicolas Gasiorowski

BIOGRAPHIE

Né à Paris en 1958, Nicolas Gasioroswki est très tôt sensibilisé à la peinture. Livres d’art, tableaux et gravures sont présents dans les maisons qu’il fréquente.

L’imaginaire du jeune garçon est submergé par les artistes qui l’inspirent comme Paul Michel Dupuy (peintre post-impressionniste) ou encore Vlaminck et Cézanne, qu’il interprète en s’essayant à la peinture. Déjà instinctif à l’âge de 10 ans, la gouache et sa maladresse sont ses outils. Sa mère félicite ses couleurs mais lui reproche quelque peu les libertés qu’il prend avec le modèle…

Nicolas suivra des études secondaires jusqu’en Mathématiques supérieures, mais sera rattrapé par son éternelle aspiration pour l’art et son besoin urgent de fuir les sentiers battus. Le futur ingénieur est un clown pour ses copains d’école et les rêves de son père s’en vont avec cette nouvelle conscience du rire.

Admis aux Beaux-Arts de Paris en 1979 dans l’atelier de Caron, il quittera les bancs de l’école un an plus tard : au cadre strict de l’éducation, il préfère l’apprentissage solitaire vers lequel il se tourne définitivement.

Peintre autodidacte et spontané, Nicolas Gasiorowski suit son chemin d’Artiste depuis maintenant 40 ans ; il se nourrit de ses rencontres, dans un climat de recherche permanente et de découvertes jubilatoires. Son rythme de création s’est accéléré ces dix dernières années, donnant lieu à de jouissives expositions.

Born in Paris in 1958, Nicolas Gasiorowski is early sensitized to painting. Art books, paintings, carvings are close at hand in the houses he spent time in.

The young boy’s imaginary is overwhelmed by many painters who inspired him such as Paul Michel Dupuy (post-impressionnist painter) or Vlaminck and Cézanne, whom he interprets while painting. Already instinctive at the age of 10, gouache and its clumsiness are his tools. Yet his mother praises his colours but reproaches him for taking liberties with the model…

Nicolas will take secondary studies until advanced mathematics, but will be caught up by his eternal aspiration for art and his urgent need to get off the beaten track. The future engineer is a clown for his school buddies and his father’s dreams go away with this new awareness of laughter.

Admitted to the School of Fine Arts of Paris in 1979 in Caron’s studio, he left school one year later: to the strict framework of education, he preferred the solitary learning to which he goes definitively.

 

A self-taught and spontaneous painter, Nicolas Gasiorowski has been following his path as an artist for 40 years now; his encounters nourished him, in a climate of constant research and jubilant discoveries. His rhythm of creation has accelerated in the last ten years, giving rise to enjoyable exhibitions.

APPROCHE ARTISTIQUE

ARTISTIC STATEMENT

Nicolas Gasiorowski peint, guidé par son instinct.

Son atelier devient un théâtre d’improvisation dans lequel les joutes verbales sont remplacées par des craies colorées ; animées par des mouvements de mains où dansent les taches de boues et des aplats assourdis.

Pour Nicolas, «  tout est bon à peindre dés qu’il y a le désir intense et l’envie impérieuse de le faire  ». Il insiste sur l’aspect charnel et sensuel de l’acte de peindre, qu’il pratique avec fougue.

L’importance est dans le motif, la matière, l’équilibre, le point de force et la lumière. Un rude combat avec la toile    le sujet de la peinture apparaît une fois tous les éléments rassemblés. Un monde inattendu, simplement suggéré, danse devant nos yeux : un bord d’eau, une minette, une fabrique abandonnée, un monument en ruine, un être absent, un personnage d’orient…

Nicolas Gasiorowski donne à voir ce qu’il n’a pas forcément voulu et laisse la peinture s’affranchir de toute interprétation. Son défi ? Inviter les spectateurs à briser les codes du traditionnel, se laissant guider par ses vifs coups de pinceaux et ses batailles de couleurs suintantes.

D’un tableau à l’autre, s’impose à nous une palette d’émotions aussi riche que l’imaginaire de l’Artiste.

On n’évoquera pas Bashung, sa voix sur sa musique et vice et versa,  juste comme ça.  Le chanteur  à  la voix profonde, c’est le double artistique revendiqué de Nicolas Gasiorowski.  Lui, sa partition, c’est son trait sur sa peinture et vice et versa. Alors commence la mélodie de sa vie où il nous entraine dans des arias de couleurs et de riffs de pinceau. Le peintre, grande tige genre roseau qui plie, connait la vie dans toute sa palette d’évènements, du meilleur au pire. A l’oral il l’évoque mais se tait vite, sinon pourquoi peindre  ?
Le roseau qui peint  mais ne rompt pas – Corinne Kuperberg

Nicolas Gasiorowski paints, guided by his instinct.

His studio becomes a theatre of improvisation in which the verbal spars are replaced by coloured chalks  ; moved by hand movements where the mud stains are dancing with soften flat tints.

For Nicolas, “everything is good to paint as soon as there is an intense, compelling desire to do so.” He emphasizes the sexual and sensual aspect of the act of painting, which he practices with passion.
The importance is in the pattern, the matter, the balance, the point of strength and the light. It is a tough fight with the canvas where the subject of the painting appears once all the elements are assembled. An unexpected world, only suggested, dances before our eyes: a waterfront, a young woman, an abandoned factory, a ruined monument, an absent being, an oriental character…

Nicolas Gasiorowski shows us what he didn’t necessarily want and leaves the painting free from any interpretation.

His challenge? To invite spectators to break the traditional codes, letting themselves being guided by his keen brushstrokes and his battles of oozing colours.

From one painting to the other, imposes on us a palette of emotions as rich as the artist’s imagination.

We will not mention Bashung, his voice on his music and vice versa, for no reason.  The singer with a deep voice is the artistic double claimed by Nicolas Gasiorowski.  His score is his stroke on his painting and vice versa.  Then begins the melody of his life where he drags us into arias of colors and riffs of brush.  The painter, a kind of large reed-like stem that folds, knows life in all its palette of events, from the best to the worst. At speaking he mentions it but quickly keeps silent, otherwise why would he paints ? 

The reed that paints but does not break – Corinne Kuperberg

SOLO SHOW

2019 Ida Médicis Galerie, Paris
2019 Galerie Alexandre, Bernay
2019 Galerie 75, Rouen
2018 Galerie Jérôme B, Bordeaux
2017 Prince & Princess art gallery, Paris 7
2018 Art Vilnius 18
2018 Art en Perche
2017 Musée des beaux arts de Kaunas (Lituanie)
(Expressionnisme et ses marges) par C.Noorbergen
2017 Art bank China avec JingJing Shi, Shangaï
2017 Visionary art show, Lecce (Italie)
2017 Château de la Falgarié, Aussilon (Tarn)
2017 Galerie Florence B, Noirmoutier (France)
2016 Galerie Jérôme B, Bordeaux
2016 Tonnerre, Espace « Coeurderoy », Biennale 109, Pontlevoy
2016 AAF Bruxelles avec la Galerie Artelite
2015 Prince & Princess art gallery, Paris 7ème
2015 Galeries Jérome B, Arcachon
2015 Galerie la Véluze, Honfleur
2014 Prince & Princess art gallery, Paris 7ème
2014 Galerie Olivia Ganancia, Paris 6ème
2014 Galerie Jérôme B, Arcachon
2013 Galerie l’échaudé, Paris 6ème
2013 Passage à l’Art, Cherbourg
2012 Galerie art et société, Paris
2011 La Fabrique Gallery, Ivry sur Seine
2011 La Faïencerie, Ancy le Franc

EXPOSITIONS COLLECTIVES

2016 Salon des réalités nouvelles
2016 MACPARIS
2015 Mythimages, Marciac
2015 Biennale 109
2015 Espace culturel les Tanneries (Eure)
2015 Galerie Olivia Ganancia, Paris 6ème
2015 « Les guetteurs », Albi
2015 Galerie LBL, Île de Ré
2015 Passage à l’art Cherbourg
2015 PULS’ART
2014 Charlowski, Galerie Parenthèse, Castres
2013 MACPARIS
2014 MACPARIS
2013 Biénnale 109, Paris
2013 Art Cité, Fontenay-sous-Bois
2013 La Faïencerie, Ancy le Franc
2013 Galerie peinture Fraîche, Paris
2013 2012, 2011 Nuit Blanche, Ivry sur seine
2012 Detourbet Gasiorowski & leurs cousins, Ivry sur seine
2012 Les Hivernales de Montreuil, Montreuil
2012 Art Terrible, Paris
2012 PULS’ART, Le Mans
2012 MACPARIS, Charlowski peinture à 4 mains, Paris

 

NEWSLETTER

Ne ratez rien de l’actualité de la galerie et de ses artistes, recevez une invitation pour nos événements privés

Vous vous êtes inscrit à notre Newsletter !

NEWSLETTER

Ne ratez rien de l’actualité de la galerie et de ses artistes, recevez une invitation pour nos événements privés

Vous vous êtes inscrit à notre Newsletter !